0 € to 4 000 000 €

Recherche avancée

0 € to 4 000 000 €

Your search results

Et nous revenons vers vous par ce lundi ensoleillé avec Les chiffres du lundi.

by Maia Goupil on 9 septembre 2019
Et nous revenons vers vous par ce lundi ensoleillé avec Les chiffres du lundi.
Comments:0

Un point sur l’immobilier dans l’hexagone  ? Période d’euphorie ou avènement d’un marché plus mature ? L’immobilier bénéficie toujours d’une dynamique exceptionnelle avec un record  de transactions qui frôlent le million.

Les raisons :

👉Une bonne santé de l’économie (baisse de chômage),

👉moral en hausse en France,

👉un taux de crédit toujours plus bas,

👉des banques plus conciliantes et moins regardantes quant aux emprunteurs, concurrence accrue oblige.

Que ce soit dans l’ancien ou le neuf, où les projets de construction  sont immédiatement absorbés par le marché ( insuffisance d’offres due au recul de 37% de mises en chantier – à moins d’un an des élections municipales !) tous les experts du marché s’accordent à dire que le marché est hyper dynamique et raisonnable !

Un point sur les taux de crédit : si les taux au-dessous de 1% sont un record absolu (depuis la seconde guerre mondiale), c’est l’allongement de la durée des prêts qui change la donne. 

👉 Durée moyenne de prêt : 20 ans

👉40% des candidats à l’achat préfèrent désormais les 25 ans d’emprunt.

👉Possibilité d’emprunter jusqu’à 110% de la somme afin de régler les frais de notaire, toutefois l’acquéreur devra avoir une épargne disponible pour rassurer la banque.


Ces facilités permettent ainsi à un nombre plus importants de ménages de devenir propriétaires.

Un point sur les mesures fiscale pour l’investissement locatif.

Les 2️⃣mesures fiscales toujours d’actualités :

  • Le dispositif Pinel.

Permet aux investisseurs de déduire de leurs impôts une partie du montant du logement, contre la location de leur bien à des prix inférieurs au marché.

  • Le Denormandie qui existe depuis janvier 2019, qui offre une réduction d’impôt à ceux qui investissent dans des appartements anciens des centres-villes (14 villes en Nouvelle-aquitaine comme Libourne, bordeaux n’étant pas concernée !) et qui s’engagent à les louer moins chers. Le dispositif concerne les logements nécessitant des travaux représentants 25% du montant de l’achat.

Un rappel sur les prix moyens à Bordeaux :

Appartements anciens : 4 260m2 (+12.2%)

Appartements neufs : 4 340m2 (+0.2%)

Maison anciennes : 446 300 (6.2%)

En espérant que vous y verrez plus clair pour cette rentrée 2019, à la semaine prochaine la communauté !

Share

Compare